Il portale professionale svizzero per le scienze storiche

CfP: S’affranchir des frontières. Temps, espaces, acteurs, 1400-1630

09.09.2022 Add to calendar
Call for papers

L’Institut fribourgeois d’étude de la Renaissance et de l’époque moderne (IFR), récemment fondé à l’Université de Fribourg (2021), a pour vocation de rassembler des chercheuses et des chercheurs issus de disciplines diverses (histoire, langues et littératures, musicologie, philosophie, histoire de l’art) autour de projets favorisant une approche interdisciplinaire. À cette fin, ses membres se fixent pour objectif d’organiser à intervalles réguliers des colloques et des journées d’études portant sur l’époque concernée.

Le colloque inaugural de l’IFR, qui se tiendra les 12 et 13 juin 2023, se propose de mener une réflexion sur une notion clé de la représentation de l’identité et de l’altérité à la Renaissance et à l’époque moderne : la frontière, qu’il s’agira d’envisager dans la dynamique de son instauration ou de sa transgression.

Le franchissement et l’affranchissement des frontières peuvent en effet être considérés, entre le XVe et le XVIIe siècles, comme des pratiques essentielles de la constitution de l’identité, aussi bien au niveau de l’individu dans sa singularité personnelle que de l’époque dans sa nature globale de phénomène culturel. Sur le plan temporel, d’une part, les frontières constitutives des époques deviennent perméables, en particulier lorsqu’il s’agit d’actualiser ou de transformer des savoirs ou des modèles esthétiques plus anciens. Sur le plan linguistique, d’autre part, des suppressions et des dynamisations de frontières sont mises à profit dans la formation et la délimitation de groupes de locuteurs, que cela concerne l’interaction des différentes langues vernaculaires entre elles ou leur éventuelle rivalité et complémentarité avec les langues savantes. Sur le plan géographique enfin, les franchissements de frontières régionales, nationales, voire continentales, forment l’horizon du savoir, non seulement par le biais des voyages qu’entreprennent les individus, mais aussi au travers de la circulation des objets et des compétences.

Toutefois ces franchissements, dans leur diversité, ne sauraient être compris uniquement comme des passages de frontières concrètes ou établies de longue date. Leur signification spécifique, d’un point de vue historique et culturel, résulte avant tout de la réflexion qu’ils suscitent dans la fondation d’une identité collective ou individuelle.

Sur la base de ces considérations, le colloque inaugural de l’IFR souhaite questionner, dans une perspective interdisciplinaire, le rôle qu’exercent les franchissements de frontières, par leur dimension de pratique sociale et de réflexion culturelle, dans la constitution du profil épistémologique et culturel de la Renaissance et de l’époque moderne.

Les propositions de communications devront s’attacher à des études de cas empiriques, tout en s’efforçant de problématiser et de soumettre à la discussion les concepts de Renaissance et d’époque moderne en relation avec la notion de frontière. Les contributions devront aborder l’une des thématiques suivantes : les frontières temporelles (face au passé ou au futur) ; les frontières spatiales (internes à l’Europe ou transcontinentales) ; les frontières sociales, linguistiques et entre genres littéraires (et les circulations qu’elles induisent).

Si vos recherches touchent à cette thématique, merci d’envoyer par courriel à l’adresse renaissance@unifr.ch une proposition de communication (en français, anglais, allemand, ou italien) d’une page format A4 et un curriculum vitae d’une demi-page avec les principales publications ou un lien vers une liste de publications, d’ici le vendredi 9 septembre 2022.

Organizzato da: 
L’Institut fribourgeois d’étude de la Renaissance et de l’époque moderne (IFR)

Venue

Ulteriori informazioni sugli eventi

Informazioni sui costi

0.00 CHF

Inscrizione